Patch contraceptif : quelle efficacité et comment l’appliquer ?

Aujourd’hui, il existe différentes manières de ne pas tomber enceinte. Les méthodes contraceptives sont effet très nombreuses et très diversifiées. Chacune d’elle a ses avantages, ses inconvénients et son efficacité. Qu’en est-il du patch contraceptif ?

Le patch contraceptif : de quoi il s’agit réellement ?

Le patch contraceptif est une alternative à la pilule. Pour assurer ce pourquoi il a été conçu, celui-ci délivre des hormones spécifiques en continu. Cela dans le but de stopper toute chance d’ovulation. En effet, celles-ci ont une action sur le cycle menstruel.  Elles bloquent toute possibilité de fécondation. A noter qu’il est tout à fait possible de se mettre un patch tout en continuant de prendre des médicaments. Pour éviter cependant certaines complications, particulièrement pour les personnes ayant des problèmes de santé, demander l’avis d’un médecin ou d’un gynécologue est toujours de rigueur. Lui seul peut déterminer quelle méthode convient le mieux à l’état de santé du patient.

Qu’en est-il de son efficacité ?  

Le patch contraceptif est connu pour être très efficace, soit un taux de 99,7 %. Autrement dit, sur 100 femmes qui en utilisent, seule 0,3 % peut tomber enceinte au cours de l’année. Bien évidemment, pour éviter toutes les chances que cela n’arrive pas, il est important de suivre à la lettre le mode d’utilisation. Il faut également éviter les oublis et surtout s’assurer que le patch ne se décollent pas lors des relations sexuelles. Si besoin, n’hésitez pas à demander conseil auprès d’un médecin pour savoir quelle méthode vous convient le plus.

Mode d’emploi du patch contraceptif

Le patch contraceptif est de forme carrée ou ovale, selon le modèle. Sa couleur ressemble plus ou moins à celle de la peau. Dans certains cas, il peut être plus transparent. Pour l’appliquer, il existe quelques étapes à suivre. Pour commencer, il est important de le déposer sur la peau le premier jour des règles. Celui-ci sera par la suite changé chaque semaine et si possible, à un même jour. Cela se fera pendant trois semaines consécutives. A la quatrième semaine, aucun patch ne sera appliqué. Il s’agit ici d’une petite pause pendant laquelle les règles vont survenir. Une fois les sept jours passés, un autre sera à nouveau placé. Concernant l’endroit, le choix vous appartient entre le ventre, les épaules et le bas du dos. Les peaux irritées ainsi que les seins ne sont pas conseillés. Il faut également éviter les zones de frottement, à savoir celles qui sont touchées par la ceinture et les bretelles des sous-vêtements.

Plan du site